Myriam

Je suis comorienne, j’ai trois petits garçons. Je suis allée à l’école jusqu’en première dans un lycée aux Comores. Ici en France j’ai fait une formation d’aide à domicile. En ce moment je travaille comme agent d’entretien. Ca fait exactement 3 ans que je suis dans le projet. J’ai remarqué dans ce groupe une très forte solidarité, de la tolérance, de la non discrimination, de la non violence et tout ça dans une ambiance très familiale. Je me sens très à l’aise dans ce groupe.

l’importance du projet